Depuis le mois de janvier 2017, une nouvelle réglementation a été mise en place dans la capitale parisienne, afin, notamment, de réduire la pollution générée par les véhicules.

 

Interdiction de circulation pour les véhicules les plus anciens

Depuis cet été, les véhicules les plus polluants sont désormais interdits de circuler à Paris. Pour ce faire, des pastilles de couleur doivent être collées sur les pare-brises afin de témoigner du degré de pollution des véhicules. Après les bus, cars et autres poids-lourds immatriculés avant 2001, ce sont les voitures immatriculées avant 1997 et les deux-roues antérieurs à 1999 qui sont interdits à la circulation pendant la semaine dans la capitale parisienne.

En plus de la circulation alternée déjà expérimentée mais qui ne permet pas de cibler les véhicules les plus polluants, les six vignettes distinctives pourront, d’après le président du syndicat des transport en commun, rendre plus concrètes les mesures restrictives de circulation progressive et permettre d’anticiper au mieux les fameux pics de pollution.

 

En pratique, Crit’Air, c’est quoi ?

Crit’Air est votre nouveau laissez-passer pour circuler à Paris. Cette vignette est à placer sur le pare-brise de votre voiture ou sur le guidon de votre moto. Il existe six vignettes de couleur et de dénomination différentes ; la classification dépend ainsi du type de véhicule, de sa motorisation ainsi que de la norme européenne concernant les émissions polluantes qu’il respecte.

Vous pouvez  la commander en ligne ou par voie postale, et il vous faudra débourser 4.18 euros pour l’obtenir. Si vous ne l’affichez pas clairement, il vous en coûtera une amende de 68 euros (45 euros si vous la réglez de suite). Cette restriction s’applique du lundi au vendredi, de 8h00 à 20h00 ; donc vous pouvez circuler librement en dehors de ces horaires et le weekend.