Le contrôle technique automobile prend en compte beaucoup d’éléments qu’il est essentiel de connaître. En effet, en cas de non-respect du contrôle automobile, on risque des amendes, c’est pour cette raison que nous allons vous présenter ce qui important de ne pas oublier. Voici de plus amples informations sur le contrôle technique…

 

Amendes et sanctions !

En cas de défaut de contrôle technique, le conducteur s’expose à une amende ainsi qu’à la confiscation de la carte grise. L’automobiliste qui n’accomplit pas ses obligations en matière de contrôle technique doit payer une contravention en cas de contrôle par les forces de l’ordre. L’amende pour défaut de contrôle technique atteint un montant de 135 euros. Ce montant est applicable aussi bien en cas de contrôle technique jamais effectué que de contrôle technique périmé ou dépassé. Le passage du contrôle technique repose sur plusieurs étapes. Il appartient à l’automobiliste d’accomplir spontanément les démarches lorsque la date d’expiration du contrôle technique approche.

 

Passer son contrôle technique

Pour faire passer un contrôle technique à votre véhicule, vous devez vous rendre dans un centre de contrôle agréé. Il en existe près de 6000 en France.  La liste des centres agréés figure sur le site de l’organisme technique central (OTC). Vous devrez présenter le certificat d’immatriculation du véhicule pour pouvoir faire réaliser le contrôle technique. Le garagiste procédera alors à une vérification du véhicule qui portera notamment sur l’éclairage, les freins, la pollution, la direction et bien d’autres encore. Certains défauts du véhicule peuvent nécessiter une réparation comme les freins, la direction des roues, l’éclairage…. On parle alors de « contre-visite ». Celle-ci doit avoir lieu dans les 2 mois qui suivent le premier contrôle technique.

 

La validité du contrôle technique

Lorsque le véhicule a plus de 4 ans, un contrôle technique doit être effectué tous les deux ans. Le premier contrôle technique doit être fait dans les six mois qui précèdent le quatrième anniversaire de la première mise en circulation du véhicule. Si vous avez une voiture neuve, vous pouvez donc attendre au moins 3 ans et demi à compter de la 1ère mise en circulation pour effectuer le premier contrôle technique.