Les dalles photovoltaïques de l’entreprise Colas associé à l’institut national de l’énergie solaire français ont mis au point une technologie qui vient s’adapter à n’importe quel bitume. Le concept est de se servir d’une route existante sur laquelle on puisse venir simplement adapter un équipement supplémentaire, des dalles appliquées sur la chaussée sans aucuns autres travaux lourds. La dalle photovoltaïque bénéficie d’une technologie unique permettant le passage des voitures sans risque d’être détruite par le poids des voitures qui roule dessus.

La dalle dispose aussi de qualité de résistances climatiques les plus rudes car elle doit pouvoir résister à des chaleurs élevées ou très faible.

Son revêtement très élaboré, a été étudié pour laisser passer la lumière tout en protégeant les cellules photovoltaïques très fragiles du risque d’être cassées sous la contrainte des voitures.

 

Sécurité routière

Au niveau de la sécurité routière, ces plaques assurent une bonne adhérence car il ne faudrait pas que la chaussé devienne glissante en cas d’intempérie. Cette obligation de sécurité routière à pousser l’entreprise à développer une résine translucide sur laquelle on a appliqué des granulats de verre recyclés. Ainsi, la dalle assure une qualité de freinage équivalente au route traditionnelle.

 

Des applications multiples

L’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie considère qu’avec l’utilisation de cette technologie sur un seul kilomètre de route offre la possibilité d’alimenter une ville de 5000 habitants. La route solaire permet aussi de fournir en énergie des bornes de recharge pour voitures électriques dans les stations-services.  Ces dalles permettent aussi d’assurer l’éclairage public des panneaux de signalisation et même servir à illuminer le sol pour offrir un marquage lumineux mieux perceptible pour les usagers de la route. En réalité, les applications sont infinies.

Dans un premier temps les dalles devraient être posés sur les surface routières les moins utilisés comme par exemple des bandes d’arrêt d’urgence où certains parkings. Notons que la durée de vie de ces dalles et de 10 à 15 ans soit autant qu’une route normale.